Bien choisir son portail

portail

Pour bien choisir son portail, certains critères de sélection sont incontournables : le budget, les contraintes liées à la configuration des lieux et l’esthétisme. Découvrons ensemble le détail de ces trois critères pour prendre votre décision en toute connaissance de cause.

Quelles sont les différentes ouvertures de portail ?

Le portail battant

Le portail battant est constitué par deux vantaux. L’ouverture s’effectue aussi bien vers l’intérieur de votre propriété que vers l’extérieur. La motorisation de la manœuvre est envisageable avec un procédé à vérins ou à bras articulés.

Le portail coulissant

Le portail coulissant est composé d’un seul et unique vantail, dont l’ouverture s’actionne latéralement au choix vers la gauche ou vers la droite. Cette option est pertinente dans le cas où la profondeur de terrain est circonscrite. Son grand avantage est de ne pas gêner l’accès des véhicules en laissant le passage entièrement libre.

Motorisation d’un portail : quelles sont les opportunités ?

Système à bras articulés

Adapté à tous les modèles de portail, légers ou lourds, ce dispositif de motorisation requiert un espace conséquent. En revanche, son installation est facile.

Système à vérins

Recommandé pour les modèles de grandes dimensions, ce système à vérins a l’avantage d’être peu encombrant. Son fonctionnement de traction à vis sans fin nécessite un travail de pose minutieux, sous peine de provoquer une déformation des vantaux du portail.

Système enterré

Revendiqué pour sa discrétion et son esthétisme, le système de motorisation enterrée s’insère dans une longrine logée sous les vantaux. Il se substitue ainsi aux bras du moteur et aux crapaudines (pièce métallique accueillant l’extrémité du pivot de l’arbre vertical). Cette option est bienvenue pour ne pas que le portail empiète sur la voie publique, ce qui est interdit.

Système à crémaillère

Doté d’un moteur à roue crantée, ce système à crémaillère permet au portail de glisser sur le côté ce qui oblige à disposer d’un espace de dégagement suffisant.

Portail : quels matériaux privilégier ?

Le portail en aluminium a l’avantage d’être particulièrement résistant et inaltérable. Matériau à la fois costaud et léger, il s’avère facile à entretenir, d’autant qu’il ne rouille pas. L’assemblage soudé est le moins onéreux mais l’assemblage mécanique est plus esthétique et plus robuste.

Le portail en PVC présente le meilleur rapport qualité / prix. Facile à entretenir, il pèse peu, est insensible à la corrosion et résiste à l’impact des intempéries. Préférez sans doute le cadre PVC intégré plus rigide et plus esthétique que le cadre apparent.

Le portail en acier est résistant mais doit avoir un assemblage soudé pour optimiser sa longévité dans le temps. Sensible à la rouille, il est indispensable de le protéger par un traitement adéquat. Attention aussi à son poids conséquent.

Le portail en bois brille par son authenticité et sa grande résistance aux chocs. Matériau naturel, écologique et durable, il réclame tout de même un entretien particulier contre les intempéries et les insectes. Notez que l’assemblage se fait par tenon et mortaise.

Pour évoquer l’esthétisme de votre futur portail, faites appel à un professionnel qui saura notamment vous exposer les différentes formes de modèles existants (portail droit, biais haut ou bas, concave ou convexe, chapeau de gendarme inversé ou à l’endroit) et les finitions (portail ajouré, 1/3 plein, 2/3 plein ou plein).

Pour en savoir plus :

Articles en relation