Fenêtre à l’anglaise

fenêtre à l'anglaise

Il importe de ne pas confondre la fenêtre à l’anglaise avec la fenêtre à la française. Celle-ci, plus répandue en France, reprend le principe du modèle à l’anglaise. Retenus par des charnières, le ou les battants sont fixée aux extrémités du cadre de cette fenêtre. Toutefois les battants du modèle à l’anglaise ne s’ouvrent pas vers l’extérieur, mais plutôt vers l’intérieur. Voici en quoi consistent les avantages de ce type de fenêtre.

Dans quelles régions ces fenêtres sont-elles fréquemment utilisées ?

La fenêtre à l’anglaise est très populaire dans les constructions au Royaume-Uni et dans les pays du nord de l’Europe. On la voit aussi souvent dans les endroits montagneux, où les risques de blocage des ouvertures s’avèrent accrus en raison de chutes de neige.

Toutefois, la fenêtre à l’anglaise ne jouit pas encore d’une utilisation très répandue en France.

Quelles en sont les caractéristiques ?

Ce type de fenêtre offre une ventilation optimale. En effet, lorsqu’elle est ouverte, une grande quantité d’air y passe, permettant ainsi une aération et ventilation optimales pour une pièce.

Son atout principal est qu’elle assure un gain d’espace considérable. Puisque les battants s’entrouvrent vers l’extérieur, cela permet de ne pas empiéter sur l’espace habitable. D’un point de vue pratique, il est possible de positionner des boiseries à ce type de fenêtre, installer à proximité des miroirs, tableaux et cadres sans que ceux-ci volent en éclat au moindre coup de vent. Par ailleurs, plusieurs en profitent pour disposer des meubles non loin de la fenêtre sans crainte d’être dérangé (comme recevoir un battant derrière la tête) quand celle-ci est ouverte.

Le fait d’ouvrir vers l’extérieur confère l’avantage de profiter de toute la largeur du cadran.

Pendant les orages et les tempêtes, le vent pousse les battants vers le cadre. Cela contribue à rendre plus ferme l’étanchéité, avec le renforcement de ces deux composantes.

Lors d’un indicent malencontreux, tel que le déclenchement d’un incendie ou des portes bloquées, il est plus aisé et rapide de quitter une pièce du rez-de-chaussée en empruntant une fenêtre à l’anglaise.

Les matériaux de fabrication de fenêtres à l’anglaise

Comme pour d’autres types de fenêtres, les fenêtres à l’anglaise existent en une variété de matériaux. Le choix du matériau dépend de plusieurs paramètres, notamment le budget, le style de l’habitation, et les performances isolantes attendues.

Les fenêtres fabriquées en polychlorure de vinyle ou PVC figurent parmi les plus abordables. Lorsqu’il s’agit de menuiseries en bois ou en aluminium, ces fenêtres valent généralement entre 130 à 250 euros chacune pour des grandeurs standard. Quant aux fenêtres à l’anglaise qui sont fabriquées en bois, et recouvertes d’aluminium, elles sont offertes à partir de 350 euros.

Les vitrages disponibles sur le marché sont similaires à ceux que l’on retrouve dans d’autres types de fenêtres, du vitrage simple et double, en passant par le vitrage chauffant, anti-réfléchissant, ou comportant un effet retardateur d’effraction.

Bien entendu, les fenêtres à l’anglaise fabriquées sur-mesure coûtent habituellement plus cher que celles aux dimensions standard.

Référez-vous à l’annuaire de notre site pour choisir une fenêtre de taille standard ou sur-mesure et identifier des entreprises qui s’y connaissent en installation de fenêtres à l’anglaise.

Pour en savoir plus :

Articles en relation