5 conseils pour bien choisir sa porte d’entrée

Porte d'entrée

Bien choisir sa porte d’entrée nécessite de se pencher sur plusieurs critères aussi bien fonctionnels qu’esthétiques. Pour vous aider dans cette tâche, voici cinq conseils qui pourraient vous être utiles au moment de vous décider.

Savoir évaluer le niveau d’isolation thermique

La porte d’entrée n’est ni plus ni moins qu’une ouverture. Comme vos fenêtres, elle possède une performance en termes d’isolation thermique variable. Il faut donc lire le coefficient Ud exprimé en W/(M².K). Plus sa valeur est faible, meilleure est l’isolation. A titre informatif, les portes peu isolantes ont un Ud de 4. Ajoutons qu’une porte avec un Ud de 1,1 abaisse de 30 % les déperditions de chaleur par rapport à une porte à Ud 1,6. Enfin, sachez que le niveau d’isolation thermique est un facteur pris en considération dans l’octroi ou non d’un crédit d’impôt.

Savoir évaluer le niveau d’étanchéité

Là encore, la porte d’entrée est par définition une barrière entre l’intérieur de l’habitation et l’extérieur. Elle doit donc posséder un certain niveau d’étanchéité pour ne pas détériorer la qualité de votre confort de vie. Cette étanchéité s’exprime également par un coefficient : AEV. Les lettres désignent respectivement l’étanchéité à l’air, à l’eau et au vent. Plus leurs valeurs sont fortes, plus leur résistance est élevée. La qualité escomptée dépend en grande partie de la localisation du bâti selon la zone climatique, l’altitude ou encore la proximité de la mer, de la ville, etc. Attention, une porte d’entrée performante perd toutes ses caractéristiques si elle est mal installée.

Bon à savoir : une porte d’entrée étanche a une influence directe sur ses capacités d’isolation.

Porte d’entrée : mettez l’accent sur la sécurité

La porte d’entrée est paradoxalement le point de passage préféré des cambrioleurs. En revanche, si ceux-ci rencontrent des difficultés à l’ouvrir, ils disparaissent rapidement. Il est donc essentiel de retarder l’effraction en sélectionnant un modèle de porte d’entrée adapté, voir une porte d’entrée blindée. A ce titre, une porte d’entrée en PVC doit impérativement être équipée d’armatures métalliques. En termes de matériaux, l’aluminium et la fibre de verre composite sont les plus performants. N’hésitez pas à choisir des options de sécurité supplémentaires : serrure à trois points avec gâche filante, paumelles visées dans l’armature, vitrage renforcé.

Respecter la réglementation en vigueur

Depuis le 30 novembre 2007, les maisons individuelles neuves vouées à être louées doivent intégrer une porte d’entrée large d’au moins 90 cm. Autrement dit, il doit y avoir un passage de 83 cm quand la porte est ouverte à 90°. De plus, les seuils ne doivent pas dépasser 2 cm de hauteur. Ils doivent être arrondis ou équipés d’un chanfrein.

Esthétisme : personnalisez votre porte d’entrée

Les accessoires de quincaillerie pour les portes d’entrées peaufinent et finalisent leur esthétisme. Ce sont des éléments à la fois pratiques et décoratifs. En fonction de votre budget, optez pour des poignées rosace, de tirage ou sur plaque, des boutons de châssis ouvrants avec des caches fiches, des boutons de maréchal type entrée de boite aux lettres et autres heurtoirs. Et pour la lumière naturelle, prévoyez un vitrage.

Pour en savoir plus sur les modèles de porte d’entrée, faites appel à un professionnel de votre région.

Ces articles peuvent aussi vous intéresser