Fenêtre et isolation

fenêtre isolation

Le calfeutrage

Le calfeutrage est une solution à la fois rapide, pratique et économique qui peut améliorer l’isolation d’une fenêtre. Il s’agit de la pose d’un scellant temporaire amovible, c’est-à-dire un joint. Ce matériau se présente sous trois formes distinctes. Facilement accessibles, les joints en mousse proposés sous forme de rubans autocollants sont les plus faciles à poser. En démarrant depuis un angle, ils se collent facilement sur le cadre de votre ouverture.

Il est toutefois recommandé de les changer tous les 2 ans. Très résistants, les joints métalliques doivent être directement cloués au niveau des montants. Nettement plus chers, les modèles en silicone se posent facilement à l’aide d’un pistolet et améliorent l’étanchéité de la structure. Il a également l’avantage de bien combler les éventuels espaces vides.

Le double vitrage

Le double vitrage assure l’isolation thermique et acoustique. Il consiste à remplacer la vitre existante par deux nouvelles vitres sur l’encadrement existant. Contrairement à ce que l’on pense, l’air qui sera immobilisé entre les deux vitres offre une meilleure isolation thermique. De plus, cette nouvelle structure vise à éviter le phénomène de condensation sur les vitres ainsi que la désagréable sensation de froid au toucher.

Il faut tout de même savoir que cette solution n’est pas toujours adaptée à toutes les ouvertures, notamment celles qui sont dotées de structure accueillant uniquement une seule vitre. La mise en place d’une seconde vitre risque de la déformer dans le temps.

Le survitrage

Le survitrage consiste pour sa part à conserver la vitre existante et à ajouter tout simplement une nouvelle épaisseur de vitre. Cette méthode n’est possible que sur des modèles en bois, car celles-ci sont souvent les seules à pouvoir accueillir ce type de structure, pour plus de sécurité. L’opération ne requiert pas de lourds travaux, mais tout comme le double vitrage le survitrage, elle a tendance à alourdir la fenêtre, et à la déformer.

Très prisé en hiver, le survitrage plastique consiste à installer un dispositif de contre-fenêtres en plastique au niveau des montants. Son objectif est de mieux isoler l’ouverture grâce à l’air qui se trouve entre la fenêtre et la nouvelle structure en plastique. Il est tout à fait possible d’enlever cet élément en plastique à l’arrivée des beaux jours.

N’hésitez pas à consulter l’annuaire du site pour trouver le professionnel certifié qui vous conseillera et vous accompagnera lors des travaux d’isolation de vos fenêtres.

Pour en savoir plus :

Articles en relation